Santé-forme

Mes huiles essentielles pour l’hiver

huile essentielle
Rédigé par Didier M
5 (100%) 1 vote[s]

La saison de l’hiver avec son humidité et sa baisse des températures, est la saison des maladies virales et bactériennes en tout genre : rhumes, rhinites, bronchites, sinusites, otites, angines, toux… Ajoutez à tout cela le manque de luminosité et un état de fatigue générale et vous comprendrez que l’hiver peut être redoutable ! Afin de parer au mieux à tous ces maux, nous vous avons concocté une trousse des huiles essentielles de l’hiver.

Complémentaires de l’arsenal de médicaments traditionnels, les huiles essentielles vont vous aider à réduire les symptômes de ces maladies, voire à les prévenir.

D’où vient le terme « huile essentielle », quelles sont les précautions à respecter ?

L’huile essentielle est obtenue par distillation à la vapeur d’eau de plantes. Naturelle, elle n’est donc pas anodine puisque cette méthode va permettre d’extraire « l’essence même » de la plante, une partie de ses molécules actives, qui sont ainsi concentrées. Les huiles essentielles (HE) sont contre indiquées chez les femmes enceintes, allaitantes et chez les nourrissons. Elles peuvent être allergisantes, photo sensibilisantes, et ne doivent jamais être appliquées sur les muqueuses.

Quelles huiles essentielles pour lutter contre les maladies de l’hiver ?

Votre trousse de l’hiver va comprendre : les HE de Niaouli, de Ravintsara, d’Eucalyptus Radiata, de Tea Tree, de Cyprès et de Lavande ainsi qu’une huile végétale (Amande douce, Macadamia) et des comprimés neutres. Cela vous permettra de parer aux infections hivernales et à la fatigue en cours de journée !

Utilisation par voie orale : Vous pouvez prendre entre 6 et 10 gouttes par jour d’HE par voie orale.

De nombreuses HE possèdent des propriétés antivirales et antibactériennes. Je vous recommande d’avoir toujours à disposition les HE de Niaouli et de Tea tree. Dès les premiers symptômes de refroidissement, déposez 1 goutte de chaque sur un comprimé neutre ou un demi sucre et laissez adsorber quelques minutes avant de l’avaler. A prendre 2 fois par jours pendant une semaine au maximum.

En cas de toux grasse et de sensation de nez bouché on pourra rajouter du Ravintsara qui a en plus des propriétés expectorantes et fluidifiantes (pas chez l’enfant avant 7 ans), à raison de 4 gouttes par jour.

Pour une toux sèche ou en cas de perte de la voix (aphonie), on préférera rajouter une goutte d’HE de Cyprès. Attention, Niaouli et Cyprès sont contre indiqués en cas de cancer hormonodépendant.

Utilisation en diffusion

Si vous avez un diffuseur (Puressentiel Diffuseur à Chaleur Douce), mettez quelques gouttes d’HE d’Eucalyptus radiata et de Lavande vraie pour purifier l’air ambiant. Pensez ensuite à aérer la pièce.

Utilisation en inhalation

Mettre quelques gouttes d’Eucalyptus radiata et de Lavande vraie dans un bol d’eau chaude à environ 60° et inhalez quelques minutes, la tête sous une serviette. Vous pouvez aussi mettre quelques gouttes sur un mouchoir, et respirer en cours de journée.

Utilisation locale en massage

En cas de bronchite, de toux, de douleur au niveau de la poitrine : mélangez 2 gouttes d’HE d’Eucalyptus Radiata et de Ravintsara dans le l’huile végétale de Macadamia et effectuez un massage du plexus solaire et de la voûte plantaire plusieurs fois par jour.

Pour une otite, massez délicatement le tour de l’oreille avec le même mélange.

L’HE de Ravintsara peut également être utilisée pure à raison de 2 gouttes en massage sur les poignets en cours de journée en cas de « coup de barre ».

Et en complément ?

En complément de ces HE, on ne peut que vous recommander en préventif la prise de probiotiques (toujours à distance des HE car elles les inactivent) et d’oligoéléments, Cuivre notamment facilement trouvable sur des pharmacies en lignes.. Enfin, une tisane de thym bien chaude, une cuillère de miel, un bon plaid, et vous vous sentirez déjà mieux !

 

Concernant l'auteur

Didier M

Laisser un commentaire